Association Française de Protection et d'Assistance aux Personnes Âgées


Communiqué AFPAP du 14 janvier 2010

La société commerciale CAP RETRAITE - MARKETING PARTENAIRES - ( http://www.capretraite.fr )est mise en cause par l'INC - Institut National de la Consommation, en janvier 2010.

Une enquête des autorités est en cours ...

------------------------------------------------------------------------------

1°) Dans un dossier accablant, publié en janvier 2010, intitulé « le business du placement en maison de retraite », le magazine "60 millions de consommateurs" met en cause la société « Cap Retraite - Marketing Partenaires ». (Voir le dossier de 60 millions de consommateurs publié en janvier dernier, sur les liens suivants : (Voir dossier : PAGE 1 - Page 2 - page 3)

L'AFPAP informe que suite à l'article paru dans le "magazine 60 millions de consommateurs", la société "Marketing Partenaires - Cap Retraite" a communiqué à destination des professionnels sur son intention de mener une action en diffamation contre l'Institut National de la Consommation et l'AFPAP.

L'AFPAP est favorable à une telle initiative. En effet, dans le cadre de cette procédure, la société "Marketing Partenaires - Cap Retraite" devra s'expliquer sur les éléments graves évoqués dans cet article et qui n'ont donné lieu à aucune explication dans son communiqué.

A savoir notamment : La véritable activité commerciale en conformité avec l'objet social déclaré*, les liens avec la société "Upsider ltd" et sa plate-forme d'opérateurs située à Jérusalem ( Israël ), les "faux" partenariats (France Alzheimer et Alma - Allo Maltraitance),.

Pour l'Afpap, le discours social abondant de ce communiqué ne masque pas l'argumentation commerciale destinée à rassurer "la clientèle".

Concernant la maison de retraite proposée par la société "Marketing Partenaires - Cap Retraite" et citée dans l'article, les autorités confirment une situation préoccupante à laquelle "une suite sera donnée avec les moyens juridiques adaptés."

Il est a noté que le directeur de cette maison de retraite à également fait l'objet d'une mise en cause sévère le 01 et 02 février 2010 dans 2 dossiers publiés par le quotidien l'Union.

* L'activité déclarée sur les statuts déposés au greffe du tribunal par la société " Marketing Partenaires - Cap Retraite" est "La constitution, l'achat et la vente de fichiers". Achat exploitation et vente de fonds de commerce de société. Toutes opérations industrielles, commerciales et financières, mobilières et immobilières se rattachant directement et indirectement à l'objet sus indiqué ou à tout autre objet similaire ou connexe, de nature à favoriser la finalité de la société, son extension ou son développement. La participation de la société à toutes entreprises ou sociétés créées ou à créer pouvant se rattacher à l'objet social, notamment par voie de création de sociétés nouvelles, d'apports de commandite, souscription ou rachat de titres ou droits sociaux, fusion, participation, association et location -gérance.

Ref : Cliquez ici pour accèder au résumé de l'Article de "60 millions de Consommateurs" source agevillage.com

------------------------------------------------------------------------

En savoir plus :

2°) Le directeur de la maison de retraite "Les Tourterelles" de Longueval Barbonval est une nouvelle fois mis en cause dans un dossier publié dans le quotidien "L'Union" en février 2010. Cette maison de retraite proposée aux familles par la société d'orientation en maison de retraite " Cap Retraite " avait été mise en cause (une première fois) par le magazine "60 Millions de Consommateurs" en janvier dernier.

Cliquez sur les liens ci-dessous pour accèder au dossier accablant de l'Union :

1) Les Tourterelles / Les gérants contre-attaquent

2) Voitures, château, bateau : le patron en second sait naviguer

La suite en accès privé sur le site de l'Union ...

David (le fils) : « Mon père ne m'a pas fait de cadeau »

Un vol sous les yeux des gendarmes ?

Le taudis qui a tout enflammé

Décembre 2009 - Lors d'une tentative de contrôle de la résidence : Sarkozy « nous emmerde »

Employée bastonnée : un premier avertissement mystérieux

Plainte d'une famille : Fernand, 87 ans, a failli y rester !

« C'est plus ou moins partout pareil »

Retour sur le site de l'AFPAP en cliquant ici !